Agrégateur de flux

Le design de la Xbox Series X vous plaît-il ? – sondage de la semaine

FrAndroid - il y a 2 heures 7 min

L'événement de la semaine ne fut autre que l'officialisation du design et du nom de la prochaine Xbox : la Series X. Son design toutefois n'a pas forcément conquis les foules. Faites-vous partie des convaincus ou des déçus ? Répondez à notre sondage.

2020 sera l’année de la guerre des consoles. Sony a déjà commencé à présenter sa PlayStation 5, quand Microsoft parlait jusque là d’une certaine Project Scarlett.

Lors des Game Awards 2019 cette semaine, Phil Spencer a tout simplement dévoilé le nom de sa prochaine console : la Xbox Series X. Également, nous avons enfin pu voir le design de la console… qui est quelque peu clivant. Quand certains y voient un sublime monolithe, d’autre la trouve trop proche d’un PC et impossible à glisser dans un meuble TV. Quelle est votre ressenti sur ce nouveau design ? Répondez à notre sondage de la semaine et précisez votre point de vue en commentaire !

Chargement Le design de la Xbox Series X vous plaît-il ? Merci d'avoir voté. Vous avez déjà voté pour ce sondage. Sélectionnez une réponse s'il vous plait.
  • Oui, sublime monolithe !
  • Non, c'est quoi ce rectangle
  • Sympa, mais pas forcément pratique
  • Pas vraiment, mais tant que ça joue
Voter AfficherCacher

Le module de sondage pouvant poser problème sur l’application FrAndroid, nous vous invitons à voter depuis un navigateur web.

Impossible de vendre des Mate 30 Pro sans Google

Notre précédent sondage cherchait à savoir si, suite à l’annonce de la sortie du Huawei Mate 30 Pro en France, vous aviez confiance en ses chances de réussite. Vous avez été 1 920 à nous répondre.

La majorité d’entre vous (52,7%) considère qu’en l’absence de Google et de ses services, le Huawei Mate 30 Pro ne peut tout simplement pas s’en tirer. Wilcox résume sobrement la situation du constructeur : « En Chine, c’est sûr qu’il a toutes ses chances. En France, et généralement en Europe, c’est tout le contraire ».

Reste que le smartphone a tout de même le soutien d’une bonne partie des votants (21,2%) qui le considère toujours comme le meilleur. Les autres sont plus mitigés et font preuve de recul en déclarant à 20,9% qu’il pourra plaire aux fans. Bans fait un parallèle intéressant : « Clairement non ça intéressera une minorité, c’est un peu comme les roms customs dans les faits peu de personnes en ont. Depuis la fin de Cyanogen j’en installe quasi plus ».

Enfin, 5,2% souligne avant tout le fait que le smartphone est vendu très cher malgré tout.

Catégories: Mobile

Test du Honor Band 5 : le meilleur rapport qualité-prix du marché

FrAndroid - il y a 4 heures 7 min
Introduction

Pour son Honor Band 5, la marque du groupe Huawei a repris l'essentiel de son précédent modèle. Néanmoins, le bracelet connecté est proposé à un prix très attractif et rajoute notamment la mesure du taux d'oxygène dans le sang. De quoi faire face aux bracelets de son principal concurrent Xiaomi ? C'est ce qu'on va voir dans ce test du Honor Band 5.

Le Honor Band 5

Fiche technique Modèle Honor Band 5 Taille d'écran 0.95 pouces Technologie OLED Définition de l'écran 240 x 120 pixels Format écran Rectangulaire Dimension 17.2 mm Poids 22.5 grammes Batterie 100 mAh Capteur de rythme cardique Oui Analyse du sommeil Oui Accéléromètre Non Capteur de lumière ambiante Non Prix 32€ Fiche produit Voir le test

Ce test a été réalisé avec un modèle prêté par Honor.

Design et confort

De prime abord, le bracelet Band 5 de Honor ne change pas fondamentalement la donne par rapport au Honor Band 4 sorti l’an dernier. Il s’agit en fait d’un modèle particulièrement similaire, mais il faut dire que le Honor Band 4 avait déjà tout pour lui. En termes de design, le Honor Band 5 reprend donc une formule bien connue dans le domaine des bracelets connectés. Il profite d’un petit écran Amoled en couleur de 0,95 pouce de diagonale affichant une définition de 240×120 pixels pour une densité de 282 pixels par pouces.

L’écran du Honor Band 5

Autant dire qu’avec un tel affichage on n’aura aucun mal à distinguer ce qui s’affiche à l’écran, d’autant plus que la luminosité est suffisante pour pouvoir le lire en plein jour, même si on aura davantage de mal avec un très fort soleil. Par défaut, on notera que le bracelet est configuré pour une luminosité automatique. Néanmoins, si celle-ci vient à faire défaut, il est possible de passer à une luminosité manuelle, comprise entre 1 et 5, directement dans les paramètres du bracelet. Surtout, la technologie Amoled permet de profiter de l’écran avec un bon contraste et des couleurs assez vives.

Concernant le format du bracelet en lui-même, on notera qu’il est complètement intégré. Contrairement à certains modèles concurrents, vous ne pourrez donc pas enlever le corps pour le mettre dans un autre bracelet, plus accordé aux couleurs de vos vêtements du jour. Si vous prenez le Honor Band 5 en rose, impossible de le placer dans un bracelet noir.

On notera que le format du bracelet de Honor est plutôt agréable à porter avec une forme assez effilée. L’arrondi de l’écran permet ainsi de bien s’adapter aux courbes du poignet et le reste du bracelet, en silicone, est suffisamment confortable pour ne pas venir irriter ni trop tirer sur les poils de bras.

Le Honor Band 5 n’intègre pas de boutons sur les côtés. En guise de contrôle, on ne retrouve qu’un écran tactile ainsi qu’un unique bouton capacitif en dessous. Celui-ci vous permettra simplement d’allumer l’écran et de revenir à l’écran principal une fois que vous avez suffisamment navigué dans les menus. Enfin, au dos du bracelet — assez fin avec 1,72 cm –, on va retrouver un simple lecteur de rythme cardiaque.

Le Honor Band 5

Par ailleurs, le Honor Band 5 peut être utilisé dans l’eau grâce à sa certification 5ATM. Il peut donc être utilisé en piscine à condition de ne pas plonger trop profondément et de limiter la pression.

Fonctionnalités et interface

Pour l’interface logicielle de son bracelet, Honor a repris son système d’objets connectés commun avec Huawei, à savoir liteOS. On retrouve donc la même interface que sur les précédents bracelets de la marque, mais également que la dernière Huawei Watch GT2 par exemple.

Pour allumer l’écran, il vous suffit de faire pivoter le poignet vers vous ou d’appuyer sur le bouton capacitif. Par la suite, la navigation est plutôt simple puisqu’en glissant son doigt de bas en haut — ou de haut en bas — on peut accéder à toute une liste d’applications. Le bracelet vous en propose huit de base :

  • Lecteur de musique
  • Messages
  • Plus
  • Exercice
  • Sommeil
  • SpO² (pour connaître son taux d’oxygénation du sang)
  • Rythme cardiaque
  • Nombre de pas

À l’exception des deux premières, on notera que, comme d’habitude chez Honor et Huawei, le bracelet est essentiellement dédié au suivi de l’activité et du sommeil. La navigation se veut néanmoins assez intuitive, puisque lorsqu’on arrive sur l’un des écrans, il suffit d’appuyer dessus pour lancer l’application en question. Le Honor Band 5 propose même un mode d’accès à des paramètres rapides lorsqu’on tape une fois sur l’écran d’accueil. Pratique pour voir d’un coup d’œil l’autonomie restante, le statut de la connexion Bluetooth, la météo ou le nombre de notifications reçues.

Si le Honor Band 5 permet d’avoir accès à certaines des données, le plus simple pour toutes les retrouver est bel et bien d’utiliser l’application dédiée : Huawei Santé. Outre les rapports d’activité, de rythme cardiaque ou de sommeil, l’application va vous permettre de régler finement votre bracelet.

C’est là par exemple que vous pourrez retrouver l’alarme, la gestion des notifications par application, le rapport météo, les différents cadrans, l’activation du suivi continu du rythme cardiaque ou la gestion du pivotement du poignet. En effet, s’il est possible d’allumer l’écran en tournant l’écran vers son visage, on peut aussi paramétrer le Honor Band 5 pour qu’il change automatiquement d’écran lorsqu’on fait pivoter le poignet. On n’en comprend toujours pas l’utilité, mais puisque l’option est désactivée par défaut, pourquoi pas après tout.

Au quotidien

On l’a vu, les fonctions et applications intégrées au Honor Band 5 misent avant tout sur le suivi d’activité sportive et la santé. Et il faut dire que dans ce domaine, il est plutôt efficace.

Certes, on ne retrouvera pas de GPS intégré directement au bracelet, comme c’est le cas sur les montres de Huawei et Honor, mais le Honor Band 5 Pro s’associe néanmoins au GPS de votre smartphone — du moins pour les iPhone, Huawei et Honor — lorsque vous faites une activité extérieure pour suivre le trajet. Dès lors, entre le nombre de pas calculé par le bracelet, le suivi GPS du smartphone, la durée de l’exercice et le rythme cardiaque, on se retrouve avec un bilan assez complet. Il suffit de simples calculs pour en déduire les calories dépensées, l’allure moyenne, la longueur des foulées ou la cadence moyenne.

Le Honor Band 5 propose dix activités sportives qui peuvent être suivies : course à pied en extérieur, course à pied en intérieur, promenade en plein air, marche en intérieur, vélo en extérieur, vélo en intérieur, vélo elliptique, rameur, nage en intérieur et exercice libre. Si chacune de ses activités vient s’enregistrer automatiquement comme une session d’entrainement, avec toutes les données enregistrées, sur Huawei Santé, on appréciera également la possibilité d’avoir en enregistrement constant du rythme cardiaque.

Finalement, en matière de suivi d’activité sportive, on aura seulement à déplorer l’absence de synchronisation avec d’autres services. On ne pourra en effet partager les données de Huawei Santé qu’avec Google Fit et MyFitnessPal, mais pas de services majeurs comme Strava, Runtastic ou Runkeeper. Et il n’est pas question de télécharger une application sur le bracelet qui pourrait faire le lien avec ces dernières.

Les suivis de la santé de Honor Band 5 ne se limitent pas aux activités sportives. Le bracelet propose également un mode de suivi du sommeil avec un suivi des différents cycles et des phases de sommeil profond, léger ou paradoxal ainsi que la longueur de chacune de ces phases par nuit. L’application Santé de Huawei propose par ailleurs de conseils pour bien adapter votre heure de coucher à vos besoins de sommeil.

On notera l’intégration également d’un suivi du SpO2 sur le Honor Band 5. Celui-ci vient en complément du rythme cardiaque et vous permet de connaître les niveaux de saturation de l’oxygène dans le sang. Il s’agit là de la principale nouveauté par rapport au Honor Band 4. On peut ainsi lancer la détection de ce pourcentage directement depuis le bracelet pour découvrir qu’on a 98 % de saturation d’oxygène dans le sang et… ça nous fait une belle jambe.

Dommage, non seulement je n’ai pas réussi à retrouver cette mesure dans l’application Huawei Santé, mais surtout il n’est indiqué nulle part le sens de cette mesure, si c’est positif, négatif, si je peux faire quoi que ce soit pour l’améliorer ou non. Surtout, on aurait préféré que la mesure se déclenche automatiquement pendant les phases d’exercice par exemple, ce qui aurait été bien plus utile pour les sportifs. La seule chose qui semble se rapprocher est la donnée VO² Max enfouie dans les paramètres de données personnelles sur l’application. Et même là, impossible de retrouver une trace des mesures.

En dehors des fonctions liées au sport et au suivi de l’activité physique, il faut bien admettre que le Honor Band 5 est bien chiche en fonctionnalités. Certes, on peut le paramétrer pour un réveil silencieux ou pour qu’il vibre à chaque notification pour certaines applications, mais impossible de répondre directement aux messages par exemple.

Autonomie

D’après Honor, le Band 5 peut durer jusqu’à 14 jours grâce à sa batterie de 100 Mah. Dans les faits, en gardant le Bluetooth et la mesure du rythme cardiaque allumé en permanence, j’ai pu utiliser le bracelet pendant six jours avant qu’il ne tombe à court de batterie, et ce même en l’utilisant deux fois par jour pour suivre mon activité de marche pendant plus d’une heure par jour.

Pour la recharge, le Honor Band 5 utilise une petite accroche qui vient se brancher à un câble micro-USB. On notera qu’aucun bloc secteur n’est intégré. La recharge est cependant particulièrement lente avec plus de 2h pour une recharge complète branchée à un ordinateur.

Prix et disponibilité

Le Honor Band 5 a été lancé en octobre au prix de 29 euros. Il est proposé en trois coloris : bleu, rose ou noir.

Où acheter le
Honor Band 5 au meilleur prix ?

En face, son principal concurrent est le Xiaomi Mi Band 4, lancé à 39 euros. On pourra également mentionner le Xiaomi Mi Band 3 encore moins cher, à 25 euros, mais sans écran couleur.

8 /10 Xiaomi Mi Band 4 La fiche produit Voir le test Disponible à 32 € 9 /10 Xiaomi Mi Band 3 La fiche produit Voir le test Disponible à 29 € Nos photos du Honor Band 5
Catégories: Mobile

Xamarin.Forms : Le livre ! Toujours d’actualité et près de 3 fois moins cher !

Dot.Blog - il y a 4 heures 24 min

J’ai été le premier à publier un livre complet sur les Xamarin.Forms en français, d’abord sous forme PDF puis une version beaucoup plus riche en version papier uniquement. Ce livre est toujours disponible, toujours d’actualité et encore moins cher !

Un livre de base qui ne vieillit pas

Certes le livre est paru en fin d’année 2016, et si Xamarin.Forms n’arrête pas d’évoluer et de se doter de nouveaux artifices les bases restent les mêmes !

Pour vous lancer, comprendre les principes essentielles, ceux des Xamarin.Forms mais aussi de leur utilisation avec MVVM, les bases de données locales, la création de contrôles personnalisés, etc, tout y est déjà !

Un prix en forte baisse !

Au départ Blurb qui édite le livre à la demande prenait très cher pour l’impression de ce pavé de 428 pages. Le livre très denses avec des marges minimum, pas de de saut de page entre les chapitres etc, le tout pour le faire entrer dans le format maximum qu’offrait Blurb à l’époque. Au format plus classique type Eyrolles ce livre fait aux environs de 600/650 pages plutôt (j’ai l’habitude de ces comptages pour avoir publié plusieurs livres chez cet éditeur déjà).

De près de 65€ le prix est aujourd’hui descendu à 25,74€ !

Les progrès de l’impression à la demande, le succès aussi de ce procédé et le volume important des ventes de mon livre ont permis à Blurb de réduire très fortement le coût de fabrication et donc le prix de vente. Autant en profiter !

Le commander ?

C’est plus que facile, c’est très facile ! Rendez vous sur l’adresse suivante, payez et attendez tranquillement qu’il soit imprimé juste pour vous et livré dans votre boîte aux lettres, tranquille sans stress…

https://www.blurb.fr/b/7291500-d-veloppez-en-natif-net-pour-android-ios-uwp-avec

Une idée cadeau ?

Après tout, si vous connaissez un informaticien qui veut se lancer dans le mobile cross-plateforme, le nouveau prix de vente vous permettra de faire un super cadeau sans vous ruiner ! Et même le faire livrer directement chez l’intéressé(e). Dingue non ?

Feuilletez le livre

Prendre connaissance du sommaire détaillé ? Feuilleter le livre pour vous rendre compte de son contenu ? Il suffit de suivre le lien si dessus et de cliquer sur le livre ou sur le bouton “Aperçu” !

Mise à jour permanente et gratuite

N’oubliez pas que ce livre est le seul sur les Xamarin.Forms écrit par un MVP et assorti d’une mise à jour gratuite permanente via les articles de Dot.Blog !

Depuis sa sortie toutes les nouveautés ont été commentées ou présentées en détail dans l’un des 100 articles parus entre temps… Sans supplément vous disposerez d’une information complète et à jour. Les bases avec le livre, les dernières nouveautés avec le blog !

Vous l’avez déjà ?

Je tiens alors à vous remercier chaleureusement car sans vous ce livre ne pourrait se vendre encore aujourd’hui. Et comme vous le voyez le prix de vente un peu élevé au départ n’allait pas dans ma poche mais dans celle de Blurb pour la fabrication… Je n’ai donc pas tiré un profit qui puisse contrebalancer les 6 mois de travail effectué. En revanche puisque vous l’avez lu, soyez sympas : Partagez ce billet avec vos contacts, c’est facile il y a des boutons de partage sous tous les articles de ce blog ! Je vous en remercie d’avance.

Conclusion

Vous êtes encore là ? Mais dépêchez vous d’aller sur le site pour commander votre exemplaire dès maintenant !

Et pour rester au courant…

Stay Tuned !

Catégories: Dévelopement

RED : premier mois offert pour la Fibre jusqu’à 1 Gb/s, puis 22 €/mois

FrAndroid - il y a 5 heures 37 min

C’est le retour de l’offre RED box boostée jusqu’à 1 Gb/s -- contre 200 Mb/s habituellement -- à 22 euros par mois, toujours à vie. En cette période de Noël, l’opérateur se sent toutefois d’humeur généreuse en offrant à ses nouveaux clients le premier mois de l’abonnement.

Jusqu’au 30 décembre prochain, la RED box de SFR est à 22 euros par mois et enchaîne les bonus. Tout d’abord, on retrouve l’option « débit plus » (normalement à 5 euros) qui permet d’atteindre 1 Gb/s en téléchargement et 400 Mb/s en envoi, au lieu de respectivement 200 Mb/s et 50 Mb/s. Ensuite, l’option « appels illimités vers les mobiles » est également de la partie. Pour finir avec la cerise sur le gâteau : le premier mois est offert !

L’offre RED Box en bref
  • Un abonnement Internet Fibre/THD sans engagement
  • L’option « débit plus » jusqu’à 1 Gb/s
  • Un prix toujours à vie !

Si vous n’êtes pas éligible à la Fibre, il est toujours possible de choisir l’offre ADSL qui est quant à elle proposée à 15 euros par mois, mais sans l’option « débit plus ».

Retrouvez la RED Box à partir de 15 euros/mois à vie

L’abonnement à la RED Box propose un accès illimité à Internet en Fibre THD (Très Haut Débit). Toutefois, les opérateurs promettent des débits théoriques différents, et n’hésitent d’ailleurs pas à rajouter des options payantes pour obtenir une meilleure vitesse de connexion. Chez RED, l’option « débit plus » normalement facturée 5 euros supplémentaires est aujourd’hui gratuite. Cette dernière permet notamment de plafonner à 1 Gb/s en téléchargement et 400 Mb/s en envoi, au lieu de respectivement 200 Mb/s et 50 Mb/s.

L’offre comprend évidemment une ligne fixe. Cela se traduit par les appels illimités vers les fixes en France et vers plus de 100 autres destinations. Ce n’est pas tout, les autres services, tels que la présentation du numéro, la messagerie vocale ou encore la messagerie via email, sont également de la partie, ainsi que l’option « appels illimités vers les mobiles », uniquement en France.

En revanche, notez que cette offre n’impose pas une option pour accéder aux chaînes de télévision. Si cela vous intéresse, il faut ajouter 2 euros en plus par mois pour obtenir le décodeur TV.

Retrouvez la RED Box à partir de 15 euros/mois à vie

Notre comparateur des offres Fibre et ADSL

Pour découvrir les offres des différents FAI, nous vous invitons à découvrir notre comparateur des meilleures offres ADSL et Fibre.

Testez gratuitement votre égibilité fibre et ADSL avec notre outil

Tous les derniers Bons plans

Catégories: Mobile

Quelles sont les meilleures liseuses en 2019 ?

FrAndroid - il y a 6 heures 8 min

Après plusieurs années d'existence, les liseuses électroniques sont désormais nombreuses sur le marché. Entre les Kindle d'Amazon et les Kobo de Rakuten / Fnac, on a souvent du mal à s'y retrouver. Quelles sont les meilleures liseuses pour vos ebooks  à l'approche des vacances ? On décortique tout ça pour vous dans ce guide.

À l’inverse des livres papier, les liseuses ont l’avantage de prendre peu de place et de pouvoir accueillir des tonnes de livres numériques, en plus d’être très légères. On comprend pourquoi certains aiment beaucoup ce genre de produits et pourquoi on les remarque si souvent dans les transports en commun… ou pendant les vacances. L’hiver, ils vous accompagneront au coin du feu, l’été, à la plage et au bord de la piscine.

Si vous êtes intéressés, mais que vous ne savez pas vers quelle référence vous diriger, suivez le guide pour trouver la liseuse qu’il vous faut.

Kindle Paperwhite : notre recommandation

Après avoir laissé la Paperwhite en suspend pendant un petit moment, Amazon s’est enfin décidé a apporter des nouveautés à sa liseuse en 2018. La liseuse est désormais certifiée IPX8, ce qui veut dire que vous pourrez tranquillement l’utiliser dans votre baignoire ou près de la piscine. Plutôt pratique pour l’été.

La Paperwhite ne pèse que 182 grammes et n’a que 8,18 mm d’épaisseur, ce qui la rend vraiment très agréable à manipuler. L’écran antireflet de 6 pouces avec 300 ppp est largement suffisant pour apprécier sa lecture. Vous pourrez même en profiter la nuit grâce à ses 5 LED intégrées qui permettent de lire dans le noir absolu. Retrouvez notre test par ici. C’est aujourd’hui le meilleur rapport qualité/Prix du marché et la liseuse la plus polyvalente.

La Kindle Paperwhite à moins de 130 euros dans sa version Wi Fi, 8 Go et avec Offres Spéciales.

Retrouvez la Kindle Paperwhite sur Amazon

Kindle Oasis : l’option luxe d’Amazon

Le Kindle Oasis est la liseuse haut de gamme d’Amazon. Elle adopte un grand écran de 7 pouces avec la même résolution de 300 ppi. Fin comme de l’imprimerie. Elle dispose également d’un revêtement antireflet permettant de lire en plein soleil elle est en plus étanche. Très utile sous le soleil exactement, au bord de la piscine.

À noter que sa large bordure sur le côté droit permet de facilement la tenir. Elle accueille également deux bouton afin de changer page du bout du pouce. Plus besoin d’utiliser sa deuxième main, un effort de moins quand on lézarde au bord de la piscine. Vous pourrez même l’utiliser en paysage si vous le souhaitez. C’est aujourd’hui le seul Kindle à offrir cette possibilité.

Sortie le 24 juillet 2019, la dixième itération de la Kindle Oasis propose comme nouveauté principale la possibilité d’ajuster la température de l’écran vers des tons plus chauds notamment la soir venu. Cela peut se faire automatiquement où la main, et l’idée est limiter la lumière bleue pour favoriser l’endormissement. Une technologie très à la mode sur les smartphones qui s’invite encore plus logiquement sur les liseuses. Après tout on lit souvent au lit. Le rétroéclairage est plus performants que sur les autres modèles grâce à 25 LED, et son intensité peut s’ajuster automatiquement en fonction de la luminosité ambiante.

Une seule charge pour le Kindle Oasis lui permet de tenir plusieurs semaines, selon votre utilisation. Enfin, elle dispose d’une capacité de stockage de 8 ou 32 Go pour emporter tous vos livres préférés avec vous et n’importe où. Il existait autrefois une version 3G, la dixième version passe enfin à la 4G pour télécharger plus rapidement vos nouveaux livres en déplacement. L’abonnement 4G est gratuit, mais limité à Amazon.fr ou Wikipédia. Pour le reste, il faudra être en Wi-Fi. L’objet pèse 188 grammes et mesure 159 x 141 x 3,4-8,4 mm. La liseuse la plus complète actuellement.

Retrouvez le Kindle Oasis 10ème génération à moins de 250 euros.

Retrouvez la Kindle Oasis 10e Gen. sur Amazon

Kobo Forma : option grand écran

Sortie en fin 2018, la Kobo Forma va encore plus que le Kindle Oasis sur la diagonale d’écran. Elle atteint cette fois 8 pouces (contre 7 pour l’Oasis) avec une résolution de 300 ppi pour des textes particulièrement fins. Comme l’Oasis, elle adopte la même « poignée » sur le côté pour la tenir plus facilement. Dernier point intéressant qui a inspiré la 10e génération d’Oasis, la température de l’écran pourra se réchauffer le soir venu pour faciliter l’endormissement.

Avec une telle diagonale d’écran, elle est forcément plus encombrante que la moyenne : 17,7 x 16 x 0,85 cm pour 194 grammes. La batterie de 1200 mAh fait promettre à Rakuten plusieurs semaines d’autonomie. Elle est enfin étanche et ne craindra donc pas l’eau de votre piscine ou de votre baignoire. 8 Go de stockage sont prévus.

Retrouvez la Kobo Format pour moins de 280 euros à la Fnac. Oui, c’est une liseuse haut de gamme.

Retrouvez la Kobo Format pour moins de 280 euros à la Fnac

Kindle 2019 : le petit prix

Vous trouvez les liseuses trop chères ? Qu’à cela ne tienne : vous trouverez sur Amazon une version bon marché de la Kindle. L’appareil a été renouvelé au printemps 2019 avec comme principale nouveauté l’intégration d’un système d’éclairage. Enfin.

Pour le reste, on retrouve le format traditionnel de 6 pouces, qui se contente ici d’une densité de pixels de 167 ppp contre 300 pour la Paperwhite. Les options logicielles de ce Kindle sont réduites au minimum et nous la conseillons aux lecteurs dont les annotations et l’accès aux dictionnaires ne sont pas une priorité. Cela reste toutefois une bonne porte d’entrée pour les personnes qui souhaiteraient s’essayer aux liseuses.

Retrouvez le Kindle sur Amazon pour moins de 80 euros avec des offres spéciales.

Retrouvez la Kindle classique sur Amazon

Les choses à savoir

Il y a quelques petites choses que vous devez savoir avant de faire votre choix. Si vous décidez de partir sur l’achat d’une Kindle d’Amazon, vous allez être obligé de récupérer des eBooks chez l’e-commerçants. Et ces derniers ne sont pas lisibles par les autres liseuses du marché, ce qui peut être embêtant si vous en changez.

Cela étant dit, les abonnés au service Prime d’Amazon pourront accéder à une grande bibliothèque de prêt qui vous permettra d’emprunter gratuitement un livre par mois parmi plus de 20 000 titres en français. Amazon Prime est disponible aujourd’hui à 49 euros par an (avec un essai gratuit, sans engagement, de 30 jours). Si vous avez entre 18 et 24 ans, Amazon Prime est disponible à seulement 24 euros par an, et l’essai gratuit passe à 6 mois.

Pour les liseuses Kobo vous avez accès à la librairie Kobo qui contient plus de 5 millions de livres, dont certains sont gratuits.

Catégories: Mobile

Six mois avec le Huawei P30 Pro : la crise américaine ? Aucun problème

FrAndroid - il y a 6 heures 8 min

Cela fait six mois que j'ai le Huawei P30 Pro dans la poche. En six mois, beaucoup d'événements ont bouleversé le constructeur chinois et ont bloqué son avenir sur le marché. Mais pour moi, simple utilisateur ? Ça a été un bonheur.

Le Huawei P30 Pro, six mois plus tard

Lorsque l’on pense à Huawei en cette fin d’année 2019, on pense automatiquement aux déboires de l’entreprise chinoise face au gouvernement américain. Huawei est aujourd’hui synonyme d’absence de Google et ses services, de peur sur les années à venir et d’un Mate 30 Pro à peine sorti qui cristallise toutes ces pensées.

Cependant, le début de l’année 2019 souriait à Huawei. Après un Mate 20 Pro parfaitement exécuté (qui est devenu mon smartphone préféré de tous les temps), le constructeur sortait le P30 Pro, son nouveau fleuron de la photo, qui m’a parfaitement convaincu en test. Et après avoir cassé mon Mate 20 Pro, je l’ai pris en test longue durée. Voici mon retour après six mois passés avec le smartphone.

L’évidente inquiétude

Je suis à peu près sûr que votre première question sera la suivante : « alors, le suivi, ça donne quoi ? ». Eh bien… génial. Je ne peux pas mentir sur ce point, Huawei n’a pas déçu sur le suivi de ce smartphone.

LE point qui a toujours été frustrant pour moi sur les smartphones Huawei est à quel point l’interface des smartphones était vieillissante. Sorti sous EMUI 9, le P30 Pro me faisait toujours penser à un smartphone de 2016.

Il y a des choses qu’un launcher alternatif ne cache pas, comme cet horrible volet de notification que je ne pouvais plus voir en peinture. Mais il y a quelques mois, j’ai pu profiter d’EMUI 10 sous Android 10 en bêta, puis recevoir une version stable quelques semaines après, et les changements qu’a faits Huawei ont tous été extrêmement positifs.

Le meilleur changement d’EMUI 10

L’interface est belle, plus fluide, et globalement plus stable. J’ai reçu 2/3 patchs de stabilité supplémentaire entre temps — le dernier il y a quelques jours seulement — pour me rassurer encore plus sur le suivi de l’entreprise malgré la situation. EMUI 10 en lui-même est très bon, même si le constructeur a toujours tendance à pousser beaucoup de notifications. On s’y fait, vite, et on les désactive facilement. Sur la durée, ce n’est plus un problème.

Mon Huawei P30 Pro ne connaît tout simplement pas la crise et continue d’être exactement ce que j’attends de lui sur ce point.

Grand et lourd

Avant de prendre le P30 Pro, j’ai utilisé longuement le Mate 20 Pro. Très longuement. Ce smartphone est vite devenu mon préféré de tous les temps pour un fait simple : les fonctionnalités qu’il réussissait à avoir et l’autonomie dont il faisait preuve malgré son format relativement petit.

À côté de cela, le P30 Pro est… un monstre. Plus grand, plus large, plus lourd aussi, il n’est définitivement pas aussi parfait pour ma main que l’était le Mate 20 Pro. Ce qui ne veut pas dire pour autant qu’il est inconfortable, ses formes arrondies sur les côtés et plates sur le haut et le bas le rendent tout de même agréable à prendre en main au quotidien.

Atteindre le haut est une mission

Lorsque je teste un autre smartphone, et notamment le Pixel 4 XL, je remarque la différence de qualité de finition entre les deux. Mais lorsque je reprends le P30 Pro ensuite, je ne peux m’empêcher de me plaindre de son poids et du fait qu’il est difficile à utiliser à une main.

Le format n’est tout simplement pas exactement fait pour moi, comme le Mate 20 Pro l’était. C’est un excellent smartphone, mais je finis par me lasser des grands écrans et des poids lourds et ai une envie toute personnelle de revenir à un smartphone plus pratique.

Quel écran sublime

Tout cela est ironique sachant que c’est également avec le Huawei P30 Pro que je me suis mis à regarder de plus en plus de vidéos en mobilité, un réflexe que je n’avais pas jusque là. Jusqu’à peu, je préférais de loin attendre d’être devant mon téléviseur ou un ordinateur avant de consulter la moindre vidéo sur le net, et n’ai jamais vraiment compris pourquoi tant de vidéos étaient consultées sur smartphone dans le monde.

Mais mes trajets se sont multipliés sur l’année, notamment sur mes weekends, et j’ai souvent eu l’envie de regarder une compétition de jeu de combat en direct un samedi ou dimanche… tout en étant dans le train. Voilà qui m’a petit à petit poussé à regarder des vidéos sur mon smartphone, et profiter pleinement de mon forfait à 50 Go de données par mois.

Vidéo et chat dans le plus grand confort

Et sur ce point, le Huawei P30 Pro est loin d’avoir été une déception. Entre sa luminosité et son respect des couleurs (que j’ai réglé sur le profil DCI-P3), sans compter bien sûr la simple diagonale de la dalle, mon smartphone a toujours été excellent pour m’offrir une expérience de visionnage confortable.

Je ne peux par contre pas en dire autant des haut-parleurs. Repasser à un haut-parleur mono situé en bas du téléphone après avoir connu la stéréo du Mate 20 Pro est toujours source de frustration pour moi. De même pour l’absence de reconnaissance faciale 3D, bien pratique en basse luminosité sur le Mate 20 Pro et qui ici se base uniquement sur le capteur photo et le fait de pousser automatiquement la luminosité de l’écran à fond de nuit. Ce n’est pas une solution, mais un cache-misère.

Des photos toujours magnifiques

Mais le point d’orgue du Huawei P30 Pro à son annonce, comme c’est toujours le cas pour cette gamme d’ailleurs, a toujours été la partie photo. L’inclusion d’un capteur à filtre Rouge/Jaune/Bleu plutôt que Rouge/Vert/Bleu avait étonné alors, mais la qualité photo dans nos tests s’avérait être la même que sur le Mate 20 Pro.

À l’usage sur une aussi longue période, je suis loin d’être déçu. Malgré les nombreuses conditions différentes dans lesquelles je l’ai mis, le Huawei P30 Pro a toujours su m’offrir d’excellents clichés aux teintes bien naturelles et harmonieuses. C’est particulièrement sur son zoom que je n’ai jamais pu le prendre à défaut, me permettant non seulement de faire mon travail plus efficacement, mais aussi de capturer des choses que je n’aurais pas pu capturer auparavant (comme ce joli petit écureuil à Central Park).

Reste un point sur lequel j’ai été un peu déçu. Je ne saurais dire si la qualité a quelque peu baissé au fil des mises à jour, ou si cela provient du fait que j’ai testé de nombreux autres smartphones entre temps et notamment le Pixel 4 XL, mais la qualité des captures en intérieur ne me satisfait plus autant qu’avant. Plus particulièrement, ce sont les photos en intérieur lorsque la luminosité est bonne qui ne me satisfont pas entièrement, faute d’un bruit tout de même très (trop) prononcé malgré les conditions de capture pas si mauvaises que ça.

Au-delà de cela, la polyvalence de l’appareil est toujours le trait que j’apprécie le plus dans ces configurations à multiples capteurs. Pouvoir se rapprocher très près d’un sujet, puis s’éloigner, faire un ultra grand-angle, zoomer, et tout cela sans le moindre effort et avec une qualité tout de même consistante entre les capteurs est toujours pour moi le meilleur atout de ces smartphones. Le Huawei P30 Pro continue d’être un excellent outil pour s’amuser avec la photographie et trouver de beaux clichés facilement.

Toute la journée, peu importe ce que je fais

S’il y a bien un aspect sur lequel le Huawei P30 Pro ne m’a jamais déçu sur ces six mois, c’est son autonomie. Malgré mon utilisation souvent intensive, je ne suis pas vraiment capable de le vider et finis mes journées bien souvent aux alentours de 60% sans même y prêter attention. Et ce sur des journées où je l’utilise relativement intensivement tout de même, les journées les plus denses se terminant aux alentours de 40%.

Je joue peu, mais je consulte régulièrement mon téléphone et celui-ci est constamment en train de vibrer. Qu’il s’agisse de communiqués de presse ou de messages d’amis, il est rare qu’il ne s’anime pas toutes les dix minutes. Et surtout, j’aime prendre des photos, ce qui est une activité lourde pour un smartphone qu’importe la marque.

Quand on s’y fait, on ne s’en passe plus

Plus encore, si je me retrouve dans une situation où l’autonomie de base ne me suffit pas (suivi d’un événement par exemple), il me suffit simplement de trouver une prise pour quelques minutes : la recharge rapide à 40W fait des merveilles pour lui redonner rapidement du jus sans qu’il ne soit un poids.

Et bien sûr, il y a la recharge sans fil dont je suis devenu très fan. Des bancs de recharge sont désormais disposés sur mon bureau et sur le bord de mon lit/canapé (petit appartement parisien oblige) pour me permettre de recharger facilement et simplement en travaillant ou avant d’aller me coucher. Avec un bonus que je n’avais pas prévu : pouvoir mettre à charger discrètement et en silence mon smartphone dans la pièce malgré le fait que quelqu’un s’y soit endormi. C’est tout bête, et c’est pour ça que c’est absolument génial.

Toujours debout

Me voilà donc au bout de six mois de relation avec ce Huawei P30 Pro. Et malgré une petite période de peur suite à la première annonce du bannissement de Huawei par le gouvernement américain, tout cela n’a eu aucun impact sur mon expérience : le smartphone est resté excellent.

Pour autant, je dois aussi avouer qu’après six mois (et cela est lié à ma profession bien sûr), j’ai envie de changer de smartphone. Pourquoi ? Parce que je me rends compte qu’il ne me correspond pas vraiment, pas autant que le Mate 20 Pro avant lui.

Sa place la plus confortable : sur le bras de mon canapé

Et tout cela est uniquement dû à son format, un poil trop grand pour que je l’utilise quotidiennement sans aucun effort. Mes priorités changent également, faisant que je n’aurais rien contre un plus petit format tout aussi performant.

Mais en lui-même, le Huawei P30 Pro est loin de m’avoir déçu. Toujours performant et polyvalent en photo, m’offrant toujours une autonomie monstre et s’étant raffiné graphiquement avec la sortie d’EMUI 10, il n’a fait que s’améliorer à mes côtés.

Catégories: Mobile

YouTube (web) améliore son mini lecteur, ses files d’attente et playlists

FrAndroid - il y a 7 heures 7 min

La version web de YouTube s'améliore avec quelques petites nouveautés bienvenues.

YouTube s’améliore ! La version web tout du moins qui a eu droit à quelques ajustements mineurs en cette fin d’année 2019.

Une file d’attente pour enchaîner les vidéos

Déjà aperçue en août dernier, la fonction de file d’attente est enfin disponible sur la version navigateur de YouTube. En passant votre curseur sur une vignette, vous verrez ainsi apparaître l’option « Ajouter à la file d’attente », vous permettant ainsi de créer une playlist temporaire en quelques clics et ainsi regarder des vidéos les unes à la suite des autres le plus simplement possible.

Plus besoin de créer une playlist dédiée pour enchaîner plusieurs épisodes d’une série de vidéos, il vous suffit de les ajouter, comme c’est déjà le cas sur un Chromecast par exemple.

Le mini lecteur s’améliore

Si vous êtes du genre à continuer votre navigation sur YouTube une fois que vous avez lancé une vidéo (pour choisir les vidéos que vous allez regarder ensuite par exemple), le mini lecteur est très certainement un compagnon que vous connaissez déjà. Il permet de réduire la vidéo dans le coin inférieur droit de votre écran pour continuer à surfer paisiblement sur le service tout en gardant à l’œil votre divertissement préféré.

Ce mini lecteur s’améliore désormais avec de véritables commandes de navigation. Vous pouvez rouvrir la vidéo en plein écran, mettre pause ou changer de vidéos si vous en avez plusieurs en file d’attente. Par ailleurs, les raccourcis clavier fonctionnent également et vous pouvez avancer ou reculer de 10 secondes en appuyant sur L ou J.

La gestion des playlists

Vous vous êtes fait une playlist avec tous les épisodes d’une série d’un YouTubeur, mais vous n’avez pas mis les vidéos dans le bon ordre ? Pas de panique, il est désormais beaucoup plus simple d’éditer les playlists en les triant par exemple par date de publication des vidéos, par date d’ajout, etc.

L’aspect communautaire est également plus développé avec la possibilité d’inviter des personnes à « collaborer » sur une playlist et un accès plus rapide au menu de confidentialité de celle-ci (privé, public, non listé). Par ailleurs, un bouton partage fait également son apparition.

Si vous passez beaucoup de temps sur la plateforme de vidéos, ces petits ajouts devraient vous simplifier la vie.

Maps, YouTube et Google Assistant : voici comment mieux gérer votre vie privée

Google

Catégories: Mobile

L’app de la semaine : pendant les grèves, je crée mon propre métro

FrAndroid - il y a 8 heures 7 min

Mini Métro est un jeu très sobre et minimaliste où vous devez gérer le réseau de métros d'une ville tout en faisant attention à ne jamais laisser une station être saturée pendant trop longtemps.

Paris, boss final de Mini Métro

En ce moment, les employés de la SNCF et de la RATP sont en grève. À Paris, chacun vit cette privation de la majorité des transports en commun comme il l’entend : certains s’énervent, d’autres prennent cela avec philosophie et tous y vont de leur petit commentaire, qu’il soit bienveillant ou acerbe. Pendant ce temps-là, moi, je joue à Mini Métro.

Mini Metro
Dinosaur Polo Club

Télécharger pour Télécharger pour 1,19 € sur Google Play | Télécharger

Eh oui, j’avais installé ce jeu peu de temps après sa sortie sur Android, au moment où il était particulièrement à la mode. Ensuite, il est longtemps resté dans le tiroir d’applications sans jamais être relancé. Or, la grève en cours fait tellement l’actualité que Mini Métro s’est soudainement rappelée à mon esprit. « Tiens ! Et si on le relançait, histoire de voir si je suis toujours aussi nul ? ». Ce sont les termes que m’a soufflés mon cerveau opportuniste.

Pour aller plus loin
Métro, RER, bus et co-voiturage : pendant les grèves, nous...

Mini Métro est un jeu d’une sobriété extrême. Imaginez-vous être nommé à la tête du développement du réseau de métro de votre ville et que, pour célébrer votre promotion, vous avez aussi le super-pouvoir bien pratique de créer et défaire des lignes à la vitesse de votre doigt. Utilisez-le à bon escient.

Au début, tout va bien

Sur votre écran s’affichent progressivement des points représentés par des formes géométriques (cercles, triangles, carrés) : ce sont des stations de métro apparaissant aléatoirement sur la carte. À vous de desservir efficacement lesdites stations à l’aide des axes de circulation mis à votre disposition, symbolisés par des lignes colorées, et des locomotives et wagons que vous gagnerez régulièrement pendant votre partie.

Oh, et faites attention au fleuve : il vous faudra un tunnel pour le traverser et ça aussi, il faut avancer dans la partie pour en obtenir davantage.

Les tunnels sont vos amis

Je l’ai déjà évoqué, Mini Métro est un jeu à l’interface très sobre et c’est l’un de ses meilleurs traits. La musique aussi opte clairement pour un style minimaliste appréciable. Combinés, ces deux éléments offrent un curieux sentiment de contentement alors qu’on est en train de faire face à d’impatients usagers des transports, également représentés par des formes géométriques.

Le fait de voir un réseau se déployer petit à petit sous notre supervision a aussi quelque chose de particulièrement satisfaisant.

Dans pas longtemps, je vais commencer à galérer

Bref, j’adore y jouer, même si je n’ai absolument pas progressé et que j’ai tendance à rapidement souffrir de stations congestionnées pendant trop longtemps, sonnant le glas de mes parties.

Retrouvez nos autres Jeux et apps de la semaine

Catégories: Mobile

Besoin d’un VPN ? L’abonnement d’un an à Cyberghost est à moitié prix aujourd’hui

FrAndroid - il y a 8 heures 52 min

Utiliser un VPN est le moyen le plus simple de surfer sur Internet incognito. C'est aussi la meilleure méthode pour accéder à certains contenus étrangers. Si cela vous tente, Cyberghost est aujourd'hui disponible à moitié prix.

Les VPN sont aujourd’hui le moyen le plus simple et le moins onéreux de naviguer sur le web sans laisser de traces et ainsi préserver sa vie-privée. L’autre avantage des VPN est bien évidemment de permettre de contourner le géoblocage des certaines plateformes vidéo.

L’un des plus grands fournisseurs de VPN, Cyberghost, propose aujourd’hui (et aujourd’hui seulement) son abonnement d’un an à moitié prix : 33 euros la première année avant de retrouver son prix normal de 66 euros. Cela correspond à 2,75 euros mois pendant un an.

Cyberghost en quelques mots 

  • Une interface complète mais lisible
  • Plus de 5500 serveurs dans 90 pays
  • Des serveurs optimisés pour le streaming

Retrouvez l'offre Cyberghost à 2,75 euros/mois

Comme nous le disons dans notre comparateur de VPN, Cyberghost est aujourd’hui l’un des principaux fournisseurs de VPN avec NordVPN, l’autre mastodonte. Il se distingue notamment par son interface très complète qui fourmille de fonctionnalités, sans être trop fouillis pour autant.

Cyberghost a également le mérite de proposer des serveurs dédiés pour accéder à Netflix aux USA et ainsi regarder tout le catalogue américain. Vous avez également un serveur spécifiquement dédié à la BBC si vous aimez les contenus britanniques. La chaîne diffuse notamment certains événements sportifs comme Wimbledon.

Il fonctionne bien évidemment sous Windows, MacOS et mobile. Pour en savoir plus, vous pouvez consulter notre comparateur de VPN.

Retrouvez l'offre Cyberghost à 2,75 euros/mois

Tous les derniers Bons plans

Catégories: Mobile

Google « Flapjack » : une nouvelle tablette tournant sous ChromeOS (et Fuchsia ?)

FrAndroid - il y a 9 heures 7 min

Les codes sources de Chrome OS et Fuchsia révèlent l'existence d'une tablette baptisée en interne Flapjack.

Google Pixel Slate pour illustration

En étudiant de près le code source de Fuchsia, l’équipe de 9to5Google a découvert l’existence de deux nouveaux appareils supportant l’OS en cours de développement de Google et nommés C18 et C19. Ces deux produits sont également mentionnés sous le nom de code Flapjack, un nom déjà aperçu par le passé.

En effet, en mars dernier, le site spécialisé avait découvert des mentions à Flapjack dans le code de… Chrome OS. Il s’agirait d’une tablette équipée d’un écran de 8 à 10 pouces en Full HD (1920 x 1200 pixels), 4 Go de RAM, un SoC MediaTek MT8183 et supportant aussi bien les stylets que la charge sans fil à 15 W.

Une plateforme de développement ?

Pour le moment néanmoins, il est difficile de dire quel est le but de cet appareil. Rappelons à toutes fins utiles que Google a annoncé cet été abandonner le marché de la tablette après le flop de la Pixel Slate, première et dernière tablette tournant sous Chrome OS.

Deux solutions restent donc envisageables. La première est qu’il s’agit d’une tablette conçue non pas par Google directement, mais par l’un de ses partenaires, avec des liens étroits afin de créer un appareil dont la partie matérielle fonctionne au diapason avec la partie logicielle. La deuxième est qu’il s’agit d’une plateforme de développement utilisée en interne chez Google, sans but de commercialisation.

Lien YouTube

La réponse en 2020 ?

Peut-être aurons-nous une réponse à cela en 2020, lors du CES en janvier ou de la Google I/O en mai. Quoi qu’il en soit, si cette Flapjack est un jour commercialisée, elle pourrait s’avérer intéressante non seulement pour les amateurs de tablettes et de Chrome OS, mais aussi pour les développeurs qui souhaiteraient travailler sur Fuchsia. Le code source étant déjà disponible, cette tablette s’annonce toute trouvée pour eux.

10 ans de Chrome OS : lettre d’amour aux Chromebook et leur brillant avenir

9to5Google

Catégories: Mobile

Minecraft plus difficile que StarCraft ? MineRL montre les limitations de l’IA

FrAndroid - il y a 10 heures 37 min

Au cours d'une compétition, des chercheurs ont eu pour objectif d'entrainer une intelligence artificielle à trouver un diamant dans Minecraft. Une tâche apparemment plus ardue que battre un champion du monde sur StarCraft 2, puisqu'aucune n'a atteint son objectif.

Crédit Image : Joshe

Les actualités concernant les prouesses de l’intelligence artificielle s’enchaînent régulièrement. Si l’on ne parle même pas des voitures qui se conduisent toutes seules, on entend souvent parler de DeepMind, une entreprise détenue par Google ayant créé des intelligences artificielles capable de battre presque à coup sûr les meilleurs joueurs de Go du monde, ou de StarCraft II.

L’intelligence artificielle va-t-elle mettre au chômage tous les champions d’esport ? Pas si sûr ! En effet, pour arriver à un tel résultat, les moyens de Google ne sont pas de trop, comme le montre MineRL (à prononcer « mineral« ), une compétition en partenariat avec Microsoft opposant des chercheurs en intelligence artificielle sur le jeu Minecraft.

Brille comme un diamant

Entre le 5 juin et le 25 octobre 2019, les participants de MineRL pouvaient soumettre leur IA aux organisateurs du concours. Le but était de lui apprendre à trouver un diamant dans le jeu Minecraft. Une tâche plus difficile qu’il n’y parait puisqu’elle se décompose en plusieurs étapes (récupérer du bois, créer une pioche, miner de la pierre, etc.).

Les différentes étapes pour obtenir un diamant dans Minecraft

Un humain est capable d’effectuer toutes ces étapes en quelques heures, voire en quelques minutes pour les plus avertis. Aucune des 660 intelligences artificielles ayant participé à ce concours n’a cependant réussi ce challenge selon la BBC qui a pu avoir accès aux résultats avant leur diffusion officielle qui devrait avoir lieu ce samedi lors de la conférence NeurIPS, à Vancouver.

Une intelligence limitée

Il faut savoir que le machine learning fonctionne généralement en deux étapes. La première consiste à engranger un maximum de données, ici un condensé de 8 millions de parties où des joueurs trouvent un diamant, afin d’en recopier le comportement. La seconde étape consiste à se jeter dans le grand bain et essayer à son tour, puis corriger les erreurs lorsque le résultat n’est pas celui escompté, et recommencer en boucle jusqu’à obtenir le bon résultat.

Avec Google, ses finances et son infrastructure en soutient, DeepMind a ainsi pu créer des intelligences artificielles capables de faire trembler les meilleurs joueurs, et peut-être que l’entreprise serait également capable d’en créer une pouvant trouver un diamant dans Minecraft. Mais ici, les participants étaient bien plus limités.

8 millions d’exemples à fournir à l’intelligence artificielle et 4 jours pour l’entraîner. C’était là une contrainte du challenge. Le tout devant se faire sur une configuration ne pouvant pas dépasser en puissance celle d’une instance NG6v2 sur un serveur Azure (6 cœurs de processeur, 112 Go de RAM, 736 Go de SDD et un GPU NVIDIA P100). Des limitations qui auront apparemment été trop importantes pour les concurrents.

IA un problème

L’échec de ces 660 participants montre l’une des limitations de l’IA, qui reste aujourd’hui encore le monopole des grandes entreprises aux moyens démesurés. Si Google, Microsoft et Amazon, ou même encore Samsung et Huawei ont la possibilité technique et financière d’entraîner des intelligences artificielles, ce n’est pas encore le cas de n’importe qui.

Pour le moment, entraîner un robot à trouver un diamant restera donc l’apanage des grandes sociétés du numérique. Les autres continueront à le faire à la main, en quelques heures, voire en quelques minutes pour les plus avertis.

TheVerge

Catégories: Mobile

Rétro : connaissiez-vous le HTC Hero ?

FrAndroid - il y a 11 heures 7 min

Nous entamons une nouvelle formule rétro qui sera ouverte à toute la rédaction de Frandroid. L'idée : vous présenter un appareil tech qui nous a marqué, de part le contexte de sa sortie, son succès, mais aussi l'expérience que l'on a eu avec. Pour commencer cette série d'articles : le HTC Hero.

Le HTC Hero est arrivé à l’été 2009, il y a plus de 10 ans. Certains d’entre vous étaient très jeunes, personnellement j’étais sur les bancs de l’université et je testais des produits tech pour financer mes études. Même si du haut de ses 3,2 pouces de diagonale il peut sembler désuet, en 2009 le HTC Hero était un objet de convoitise pour les amateurs de gadgets.

  • Écran LCD 3,2 pouces (480 x 320 pixels)
  • SoC Qualcomm 528 MHz
  • 288 Mo de RAM
  • 512 Mo de stockage interne
  • Appareil photo de 5 mégapixels
  • 2G EDGE, 3G et Wi-Fi

En termes de conception et de finitions, le Hero s’inscrivait à l’époque comme un produit de l’évolution. Ses ancêtres étaient les premiers smartphones Android, le HTC Dream et le HTC Magic. L’appareil arborait de nombreux boutons physiques y compris pour chercher, décrocher, raccrocher… mais également une trackball, ce qui ne surprendra aucun amateur d’Android (et de BlackBerry) de l’époque.

Avec le FrAndroid de l’époque

Cependant, là où le Hero se différenciait, c’est dans l’apparence générale du smartphone. Si le Dream et le Magic donnaient une impression de plastiques bon marché, le HTC Hero était tout le contraire — c’était comme une brique solide dans votre main. Le boîtier était composé d’un matériau doux au toucher (du téflon sur la version blanche pour éviter la saleté), et la forme de l’appareil prenait une inclinaison très brute, presque rectangulaire. L’écouteur était recouvert d’une maille élégante, l’écran utilisait également un nouveau traitement oléophobe, comme sur l’iPhone 3GS. Enfin, HTC n’avait pas oublié la prise casque 3,5 mm en haut, ce qui n’était pas toujours le cas à l’époque.

Enfin, il y avait ce menton. Et quel menton ! Le bas du téléphone rebiquait ce qui était assez agréable en main pour faciliter son utilisation, en particulier la trackball qui se situait sous le pouce. Même si le smartphone est tout petit si on le compare aux smartphones actuels, la touche retour était mal placée : cela forçait votre main à prendre une position qui donnait des crampes.

Saint-Maur des Fossés, ma ville natale, sous la neige, immortalisée par le HTC Hero. À l’époque le réchauffement climatique n’était pas aussi marqué qu’aujourd’hui. C’est une blague, ou pas.

Du haut de ses 5 mégapixels, l’unique caméra du HTC Hero était parmi les meilleures. La plupart des smartphones intégraient un capteur de 3 mégapixels. 3,2 mégapixels pour l’iPhone 3GS qui était le concurrent direct du HTC Hero ; je me souviens qu’Apple utilisait encore des composants Samsung à toutes les sauces (dont le Samsung APL0298C05 pour le SoC). C’était l’époque également du Palm Pré, nous avons d’ailleurs offert une tribune à ce smartphone et son OS pour fêter ses 10 ans.

L’interface HTC Sense

Terminons par l’interface : HTC consacrait énormément de temps (et d’argent) à donner à Android une cure de jouvence. Si vous étiez familier avec le travail du fabricant taïwanais à l’époque sur les appareils Windows Mobile, l’interface HTC Sense était clairement ce qu’il se faisait de mieux sur Android. Ce n’est pas un simple launcher dont nous parlons, presque tous les aspects d’Android 1.5 avaient été revus et peaufinés sur le Hero.

Comme vous le savez, HTC est passé de Hero à zéro en 10 ans. Mais ça, c’est une autre histoire. Si vous avez eu le HTC Hero, n’hésitez pas à lui laisser une petite dédicace en commentaires.

HTC : en dix ans, comment le smartphone est passé de Hero à zéro (ou presque)

Catégories: Mobile

Smartphone 5 pouces, Xbox Series X et GodFall sur PS5 – Tech’spresso

FrAndroid - il y a 12 heures 8 min

Vous n’avez pas eu le temps de suivre l’actualité hier ? Voici ce qui a marqué le vendredi 13 décembre 2019 : un projet de smartphone 5 pouces, l'officialisation de la Xbox One Series X et un jeu déjà annoncé sur PS5. Pour ne manquer aucune actualité, pensez à vous inscrire à la newsletter FrAndroid

Ce Français veut fabriquer un petit smartphone de 5 pouces car personne ne le fait

OneDevice est un projet de smartphone petit et compact de 5 pouces seulement porté par un ingénieur français agacé par les smartphones devenus trop grands et difficilement utilisables à une main. Nous avons discuté avec lui.

Microsoft Xbox Series X : la Scarlett dévoile son nom, son design, sa manette et son premier jeu exclusif

Lors des Game Awards 2019, Microsoft a enfin officialisé le nom de la prochaine console Xbox jusque là appelée Project Scarlett : la Xbox Series X. La nouvelle console est prévue pour l’hiver 2020, et dévoile déjà son design, sa manette et son premier jeu.

Sony PS5 : un premier trailer de jeu illustre les capacités de la console

Lors des Game Awards 2019, un premier jeu prévu pour la PlayStation 5 a été dévoilé. Godfall, développé par Gearbox Software (Borderlands), sera disponible sur l’Epic Games Store et la nouvelle console de Sony en 2020.

Lien YouTube

Retrouvez l'actualité des jours précédents dans le Tech'spresso

Catégories: Mobile

Comment sécuriser votre smartphone, votre tablette ou votre PC ? Le guide ultime !

FrAndroid - ven, 13/12/2019 - 21:00

Ne nous mentons pas, peu d'entre nous ont les bons réflexes de sécurité. Pourtant, nos smartphones, nos tablettes et nos PC abritent de très nombreuses données privées. Vous avez donc sûrement intérêt à suivre ces règles basiques et importantes.

À travers plusieurs questions essentielles, nous vous donnons des conseils et des outils pour mieux sécuriser vos appareils et protéger vos données personnelles, quel que soit votre appareil ou votre OS.

Comment activer les systèmes de localisation sur iPhone, iPad, AirPods, Apple Watch, Android et Windows 10 ?

Google, Microsoft et Apple proposent des systèmes de localisation pour retrouver vos appareils perdus. Cela nécessite tout de même que vos appareils soient allumés et connectés à un réseau. Dans le cas contraire, vous récupérez leur dernière localisation.

Android

La fonction Localiser mon appareil Google n’est pas la seule solution de ce type, mais elle est une des plus efficaces. Elle donne accès aux tâches suivantes : pouvoir afficher la position de votre appareil, faire sonner un appareil égaré, le verrouiller ou en effacer les données.

Pour l’utiliser, rendez-vous sur google.com/android/find pour localiser l’ensemble de vos appareils Android qui ont été configurés avec votre compte Google.

iPhone, iPad, Mac, AirPods et Apple Watch

Chez Apple, l’application Localiser permet comme son l’indique de localiser tous les appareils Apple, y compris une Apple Watch ou des Apple AirPods Pro. À l’image de la fonction de Google, vous pouvez également visualiser la localisation de vos appareils sur le site icloud.com/find.

Microsoft Windows 10

Pour Windows 10, Microsoft a également mis en place un outil similaire que vous retrouverez à cette adresse : account.microsoft.com/devices. Pensez à bien activer cette option sur votre appareil pour en profiter.

Pourquoi personnaliser votre code PIN et activer le verrouillage de votre appareil ?

Autre règle basique, le changement de code PIN. Nous sommes encore nombreux à laisser le code par défaut, à savoir 0000 ou 1234. De la même façon, évitez les codes très simples, comme 3579. Plus de 700 000 smartphones sont volés en moyenne en France, par an. Vous avez tout intérêt à compliquer la tâche aux potentiels voleurs.

Enfin, verrouillez votre smartphone, avec un schéma par exemple ou par empreintes digitales. C’est juste du bon sens si vous ne voulez pas que d’autres personnes accèdent à votre contenu. Après, un schéma (modèle) peut sembler pratique, mais il n’est pas aussi sûr qu’un code PIN à 6 caractères, un mot de passe fort ou une empreinte digitale.

Notez que ces conseils sont également valables sur iOS, et donc iPhone, mais aussi sur n’importe quel appareil, y compris un PC sous Windows 10.

Comment créer et gérer vos mots de passe ?

C’est un conseil vieux comme Internet. Il est important d’utiliser des mots de passe complexes et différents. Numerama a créé un dossier pour vous expliquer comment créer un mot de complexe et mémorisable.

Lien YouTube

Un de nos conseils est de passer par un gestionnaire de mots de passe qui pourra générer des mots de passe complexes, les stocker en sécurité et vous connecter automatiquement à certains services.

Interface de Dashlane

Tout le problème réside donc dans le choix de la solution idéale à adopter, car les offres sont nombreuses et disposent toutes d’avantages et d’inconvénients. Nous vous conseillons 1passwordLastPass ou encore Dashlane. Vous avez également Bitwarden qui est open-source et gratuit. Vous pouvez également utiliser ces solutions pour chiffrer vos notes et vos documents.

Pour aller plus loin
KeePass : Comment utiliser le gestionnaire de mot de passe...

Nous avons écrit un comparatif des différentes solutions de gestionnaires de mots de passe.

Pourquoi est-il nécessaire d’activer la double authentification ?

La double authentification est devenue essentielle pour sécuriser correctement des comptes contenant des données personnelles et professionnelles, comme sur Google, Facebook, Apple, Microsoft, Amazon ou encore PayPal.

Pour aller plus loin
Google, Facebook, iCloud, Steam : pourquoi et comment sécuriser...

Malheureusement, elle est peu utilisée quand elle n’est pas obligatoire. Cela s’explique par le fait qu’elle est souvent contraignante pour les utilisateurs. C’est pourtant l’un des moyens les plus efficaces de sécuriser vos comptes et services.

Elle ajoute, en plus du mot de passe, une nouvelle étape d’authentification, comme un message avec un code, l’utilisation d’une clé de sécurité ou d’une application d’authentification. Si quelqu’un essaye d’accéder à votre compte après avoir piraté votre mot de passe, il devrait donc normalement être bloqué par la confirmation de votre identité, qui aura lieu sur votre smartphone.

On va vous aider : nous avons regroupé les liens directs pour activer la double authentification sur tous les services principaux.

Comment sauvegarder ses données ?

C’est encore basique, mais nous sommes encore trop nombreux à ne pas sauvegarder nos données : listes de contacts, mais aussi les photos par exemple. Nous avons listé un certain nombre de solutions de sauvegarde, que vous pouvez retrouver à cette adresse.

Sur iOS et iPadOS, vous pouvez activer la sauvegarde iCloud, très efficace. Nous vous conseillons également de doubler la sauvegarde de vos photos en passant par Google Photos ou Amazon Photos.

Google Photos

Télécharger pour Télécharger gratuitement sur Google Play | Télécharger

Amazon Photos
Amazon Mobile LLC

Télécharger pour Télécharger gratuitement sur Google Play | Télécharger

Plus globalement, vous pouvez passer par des services de cloud ou tout simplement sauvegarder vos données sur de supports physiques.

Pour aller plus loin
Comparatif de SSD externes portables USB-C pour Android, Windows...

Nous avons publié un guide d’achat dédié aux supports de stockage, mais aussi un comparatif des meilleurs SSD externes : ils sont compacts, légers et relativement accessibles.

Devez-vous chiffrer vos données ?

Tous les OS permettent de chiffrer les données stockées, c’est un moyen efficace de protéger vos données, mais ce n’est pas le seul. Apple a introduit le chiffrement par défaut depuis iOS 8, tandis que cela a été imposé par Google sur Android Marshmallow (mais disponible depuis la version 3.0 Honeycomb de l’OS). Evidemment, c’est également le cas sur Windows 10 et macOS .

Le chiffrement est une procédure qui consiste à protéger vos données grâce à une clé unique, de façon à les rendre illisibles par un tiers. Par analogie, on peut voir le chiffrement comme un coffre-fort dans lequel se trouvent toutes les données que l’on veut garder confidentielles. L’accès à son contenu nécessite de facto la clé du coffre. Le chiffrement n’est pas inviolable, mais, s’il est bien utilisé, peut être suffisamment robuste pour décourager quelqu’un qui tenterait de le casser.

Numerama a consacré un dossier au chiffrement sur Android et iOS. L’algorithme utilisé par le moteur de chiffrement d’Apple est l’AES 256 (pour Advanced Encryption Standard ou Standard de Chiffrement Avancé en français). Sur Android, cela dépend des constructeurs, ils peuvent utiliser des méthodes différentes en fonction de la version de l’OS mais aussi des composants du smartphone.

Nous vous conseillons donc fortement d’activer le chiffrement, sachez tout de même que cela aura une conséquence assez limitée sur les performances de votre appareil. Personnellement, j’ai désactivé le chiffrement sur macOS, car je ne stocke pas de fichiers sensibles dessus.

Pourquoi est-il important de maintenir à jour ses appareils ?

Les choses ont beaucoup évolué en 10 à 15 ans dans l’informatique. Que cela soit sur Windows 10, macOS, iPadOS, iOS, Android, Chrome OS… Les mises à jour sont plus fréquentes et incluent souvent de petits correctifs et des mises à jour de sécurité. Sur Android, Google déploie d’ailleurs mensuellement des mises à jour dédiées à la sécurité.

Les pirates profitent souvent d’un logiciel ou d’un appareil non mis à jour pour exploiter une faille de sécurité.

Il est donc important de maintenir à jour vos OS, vos applications et vos objets connectés. En gros, tout ce qui peut être mis à jour. Nous vous conseillons donc d’activer les systèmes de mises à jour automatiques (apps et système) qui existent sur tous les OS modernes actuellement.

Doit-on obligatoirement installer un antivirus ? Les antivirus sont inutiles sur Android, Mac, iPad et iPhone

Il ne se passe pas une semaine sans qu’une entreprise de sécurité évoque la présence d’un malware sur Android. Plus souvent, ces rapports et autres études viennent avec quelques rappels que (justement) la solution de sécurité (de la personne qui a commandé l’étude) est utile et conseillée. Cependant, Android est — par sa nature même — plus sûr qu’un ordinateur de bureau. Vous n’avez pas besoin d’antivirus ou d’anti-malware, surtout si vous suivez les conseils ci-dessus.

Premièrement, la plateforme de Google a la capacité de détecter les malwares connus  lors du téléchargement d’une app, mais aussi après. Google s’emploie d’ailleurs à déployer des correctifs grâce aux Google Play Services, sans avoir à mettre à jour votre système.

Plus globalement, Android dispose de fonctionnalités de sécurité intégrées qui réduisent considérablement la fréquence et l’impact des problèmes de sécurité des applications. Le système est conçu pour que les développeurs construisent leurs apps avec les autorisations de système et de fichiers par défaut et éviter ainsi de potentiels soucis de sécurité. D’ailleurs, c’est ce système d’autorisations qui limite l’efficacité des antivirus et autres anti-malwares. CQFD.

Par contre, un des intérêts de ces solutions, et qu’on ne pourra pas leur enlever, c’est qu’elles mettent en avant la plupart des règles basiques de cet article, et de façon personnalisée. Ce qui est une bonne chose en soi. Mais n’oubliez pas que la sécurité n’est pas tant une affaire de logiciel que de comportement, et c’est à vous d’adopter les outils que nous indiquons pour vous mettre à l’abri des différents risques évoqués.

Sur iPhone, Mac ou iPad, c’est pareil, vous n’avez rien à faire mise à part suivre les conseils de ce dossier. 

Faut-il encore installer un antivirus sur Windows 10 ?

Vous vous souvenez sans doute de l’époque de Windows XP : il était totalement inconcevable et inconscient de se balader sur le Web sans antivirus. Les choses ont assez peu changé sur Windows 10, à une exception près. L’OS de Microsoft intègre son propre antivirus baptisé Windows Defender. Il existe des alternatives, certaines valent le coup, mais l’outil natif de Microsoft est désormais suffisamment efficace pour ne pas s’embêter à installer une solution tierce.

Pour Windows 10, nous vous conseillons donc d’activer Windows Defender.

Les VPN sont-ils nécessaires pour sécuriser vos appareils ?

Il y a deux intérêts principaux à l’utilisation d’un VPN par des particuliers : contourner un filtrage géographique en utilisant via un VPN une adresse IP d’un autre pays, et mieux protéger son anonymat sur les réseaux en masquant sa véritable adresse IP et en chiffrant les informations envoyées.

Le VPN ne constitue pas en soi une protection absolue — d’ailleurs, la protection absolue n’existe pas —, mais il s’agit d’une technique facile à mettre en place et qui améliore la confidentialité des données échangées sur le web, particulièrement sur les réseaux publics.

Le choix de votre VPN dépendra donc pour beaucoup de l’usage que vous souhaitez en faire. Si vous voulez accéder au catalogue de Disney+ vous allez chercher un VPN performant, au risque qu’il protège moins vos données. Par contre, si vous voyagez dans un pays dans lequel le web est censuré et où certains usages sont interdits, vous allez vous orienter vers un VPN qui n’enregistre pas votre trafic et qui ne donnera pas vos informations aux gouvernements… quitte à surfer un peu moins vite.

Nous vous conseillons de consulter notre comparatif des meilleurs VPN.

Devez-vous utiliser un pare-feu ?

Pare-feu ou firewall, il y a une époque où installer un logiciel pare-feu sur Windows était nécessaire, celui-ci étant la première ligne de défense d’un utilisateur face aux menaces provenant d’Internet.

Le firewall est un matériel ou une application qui permet de filtrer les connexions sortantes et entrantes qui sont effectuées depuis et vers votre ordinateur. Le firewall se situe entre l’utilisateur et ses applications d’un côté et la connexion internet de l’autre.

Pare-feu Windows Defender

Vous ne le savez peut-être pas, mais vous êtes déjà protégé par un pare-feu, celui de votre box. Et bien souvent, un deuxième, celui de votre PC Windows 10. Nous vous conseillons donc d’activer le pare-feu sur votre PC Windows 10 pour accroître la sécurité de votre machine. Le pare-feu est donc important, mais pas indispensable.

Sur Android et iOS, les deux OS possèdent déjà des options pour limiter l’accès à internet aux applications. C’est déjà un outil de sécurité suffisant.

Peut-on rooter ou jailbreaker son smartphone ?

Rooter ou jailbreaker son appareil, c’est prendre le risque de laisser des portes ouvertes. En effet, ces deux mots consistent finalement à la même chose : obtenir des autorisations très avancées d’accès à votre système dont vous n’avez pas nécessairement besoin.

Pour aller plus loin
Le root sur Android est-il voué à disparaître ?

Cela vous permet, éventuellement, d’installer certaines fonctionnalités, mais ce n’est plus aussi utile et c’est surtout déconseillé de le faire. Notre conseil : évitez de vous lancer dedans, surtout si vous ne savez pas ce que vous faites.

Quels risques de télécharger des apps et jeux de sources inconnues ?

Nous n’allons pas vous faire la leçon, si vous voulez télécharger, faites-le. Nous évoquerons un autre jour l’économie derrière les applications et les jeux mobiles, et surtout les indépendants et autres studios qui en vivent. Si nous vous conseillons d’éviter de télécharger des apps piratées n’importe où, c’est tout simplement parce qu’ils renferment très souvent du code malveillant.

Pour aller plus loin
Comment installer un fichier APK sur un smartphone ou une...

Globalement, évitez de télécharger des APK en dehors du Play Store et d’une source externe à moins d’être totalement certain de l’origine du fichier. En effet, ces fichiers peuvent être vérolés. Si toutefois vous ne souhaitez pas ou ne pouvez pas passer par la boutique de Google, jetez un œil à notre liste des meilleures alternatives au Play Store.

Le conseil est le même pour macOS et Windows 10 : évitez de télécharger des programmes ou des jeux de sources inconnues. Pour iOS et iPadOS, Apple a davantage verrouillé son système, il est très difficile de se passer de l’App Store pour télécharger une application.

Catégories: Mobile

Notre sélection de jouets et jeux geek pour Noël

FrAndroid - ven, 13/12/2019 - 20:35

Que cela soit à Noël ou tout autre occasion, faire plaisir à un geek pas toujours facile. Voici nos suggestions de jouet et jeux qui feront plaisir au petits et aux grands geek. Que cela pour jouer seul ou avec leurs enfants.

Comme le Père Noël n’est pas toujours au fait des dernières innovations technologiques et de la culture Geek. Voici quelques idées pour lui et donc pour vous, afin de garnir les pieds de votre sapin pour Noël, de joujoux geek par milliers. Nous avons essayé tous les jouets de cette sélection. Parce que oui, nous sommes de grands enfants.

Notre sélection de jouets Lego Boost Star Wars Commandant des droïdes, briques galactiques

Vous aimez les droïdes de Star Wars et les Lego ? Alors, arrêtez-vous immédiatement ! Lego Boost Star Wars vous propose de monter 3 robots iconiques de la saga, R2D2, le Souris et le Gonk. Comptez environ 2 heures de montage par robots et le meilleur est dans son moteur intégré et ses capteurs de bruits, de chocs et visuels. Installez-le dans un des robots et via l’appli (iOS et Android) lancez-vous dans de nombreuses aventures. Watto nous guide pour apprendre à contrôler chacune de ces entités et surtout de le programmer via une interface objet simplissime.

Vous pourrez alors mettre à profit vos compétences d’ingénieur galactique dans une série de mini-jeux plutôt bien faite. Attention, un seul moteur et un seul capteur sont livrés dans la boîte. Mais les retirer d’un droïde pour l’installer dans un autre se fait en moins d’une minute. Ne cherchez pas à en acheter à part, Lego ne le permet pas encore à notre plus grand regret.

Pour aime le Lego Boost Star Wars Commandant des droïdes ?

  • Le plaisir de monter des Lego
  • Trois droïdes dans une seule boîte
  • La motorisation et les jeux

Retrouvez Lego Boost Star Wars Commandant des droïdes à moins de 220 euros

Lego Hidden Side Le bus Scolaire Paranormal, pour les chasseurs d’ectoplasme

Vous rêvez de devenir chasseur de fantôme ? Prenez donc 3 à 4 heures pour monter les 689 pièces qui composent ce bus scolaire. En fait, il s’agit d’un véhicule tout équipé pour aider votre équipe de chasseurs de fantômes à éliminer les ectoplasmes qui pullulent dans la ville de Newbury, en fait votre intérieur. Une fois monté, lancez l’appli (iOS et Android) qui va vous guider dans votre nouveau job.

Il s’agit d’une succession de jeux vidéo en RA qui utilisent les éléments en brique comme base et ajoutent à l’écran des décors virtuels. Lego a bien travaillé avec des jeux variés et vraiment amusants. Tirez sur les fantômes avec les canons désenvoûteurs sur le toit ou évitez les toilettes qui se transforment en monstre très agressif. Dommage, nous ne pouvons pas jouer à plusieurs en même temps. Enfin, si vous accrochez au concept, le restaurant, l’école, le train et le cimetière, tous plus hantés les uns que les autres, vous aideront à varier les plaisirs

Pourquoi on aime le bus Scolaire Paranormal Lego ? 

  • Monter un Lego est toujours un plaisir
  • La RA très bien faite
  • La variété des jeux

Retrouvez Le Lego Bus Scolaire Paranormal Lego à moins de 50 euros

Hasbro Droid D-O Édition Collector, adoptez un robot

La famille des droïdes Star Wars s’agrandit avec l’arrivée de D-O qui fait sa première apparition dans le dernier Star Wars L’Ascension de Skywalker. Ce robot se compose d’une grosse monoroue surmontée d’une tête en forme de cône mobile. Une parfaite reproduction qui va jusqu’aux traces de rouilles sur les côtés.

Il est rapide, tourne sur lui-même avec brio et sait enchaîner des virages impressionnants. Tout passe par l’appli qui propose même quelques jeux en réalité augmentée. Si vous avez déjà le BB8 et le R2D2, il serait dommage de ne pas compléter votre collection… ou de la commencer. Enfin, il existe en version radiocommandée bien moins coûteuse.

Pourquoi on aime le Droid D-O Edition Collector de Hasbro ?

  • La qualité de la reproduction
  • Les bruitages
  • Livré avec une balle pour en faire son animal de compagnie

Retrouvez Droid D-O Collector moins de à 140 euros

Retrouvez le Droid D-O radiocommandé à moins de 40 euros

Silverlit Exost Revolt, cascadeur racer

Une voiture radiocommandée de course, capable d’affronter tout type de terrain, cela peut ressembler à un rêve de gosse inaccessible. Pourtant, la Exost Revolt nous prouve le contraire. Son design atypique ne manque pas de chien. Elle peut atteindre les 10 km/h, à l’échelle cela nous fait un bon 120 km/h, pour des courses endiablées. Sa conception en torsion permet de prendre des virages très serrés, mais ce n’est pas tout.

Pressez le petit T sur la télécommande 2,4 GHz et elle s’arque pour se transformer en 4×4. Un second appui et les extrémités vont se mettre à pivoter pour réaliser des cascades plus impressionnantes les unes que les autres. Un jouet fun qui donne envie de jouer en extérieur, même dans le froid. Bon point, la voiture fonctionne sur batterie et les deux piles de la télécommande sont livrées dans la boîte.

Pourquoi on aime la Silverlit Exost Revol ?

  • Le look
  • Les transformations
  • La vitesse, ses talents de tout-terrain et de cascadeuse

Retrouvez la Silverlit Exost Revolt à moins de moins de 45 euros

Mattel Circuit Hot Wheels Mario Kart, de la Switch à la vraie vie

Qu’y a-t-il de mieux que de faire joujou avec des reproductions de voitures Hot Wheels ? Des Hot Wheels Mario Mario Kart peut-être ? Mattel propose des reproductions des karts tout droit tirés du jeu vidéo à l’échelle 1 : 64, qui font chavirer nos cœurs de Geek. En plus d’être mignon au possible, vous pouvez jouer « en vrai » sur un circuit géant de 1,50 mètre de long et certains virages montent à 50 cm au-dessus du sol.

Le circuit est motorisé et le premier qui termine 6 tours gagne la partie. Quand un adversaire passe devant vous, appuyez avec une parfaite synchronisation sur le bouton carapace pour le faire sortir du circuit. Sinon la plante carnivore ou le bloc de pierre feront tout aussi bien l’affaire. Quand c’est votre personnage, appuyez sur le bouton champignon pour un petit coup de boost. Mario Kart dans la vraie vie est très fun, mais si vous voulez plus de karts, comptez entre 8 et 27 euros l’unité.

Pourquoi on aime le circuit Hot Wheels Mario Kart ?

  • La qualité des reproductions
  • La taille du circuit
  • Le fun

Retrouvez Circuit Hot Wheels Mario Kart à moins de 90 euros

Ubtech Iron Man Mk50, armure personnelle

Cette reproduction de plus de 30 cm de haut est un véritable Iron Man miniature. Totalement articulé, tête, jambes, bras et mains, il ne lui manque que la capacité de voler. De nombreuses LED assurent le show lumineux et les bruitages nous plongent dans l’univers des films. Lancez l’appli (iOS et Android) pour en faire plus qu’un objet de décoration. Il devient possible de contrôler ses déplacements et de faire appel à une multitude de fonctions préprogrammées inspirées du film. Lancez une attaque, faites un autodiagnostic. Demandez à M. Starck ce qu’il prévoit de faire ce soir et le casque se lèvera, laissant apparaître son visage sur un petit écran LCD.

Il est possible de programmer vos propres routines ou de le mettre en mode garde. Il est alors indépendant et réagit aux sons ambiants ou aux chocs. Si un chat s’approche trop, le robot sait imposer le respect à coup avec des mouvements agressifs et quelques tirs de laser, qui restent heureusement virtuels. Enfin, il offre un mode réalité augmentée pour lancer quelques jeux de tirs. Certes ils sont basiques, mais bien réalisés et surtout amusants. Faites la démo à vos amis geeks, ils en deviendront jaloux, et admettez que vous aimez cela…

Pourquoi on aime le Iron Man MK50 d’Ubtech ?

  • Le design
  • Les réactions lumineuses, physiques et sonores
  • L’effet sur les animaux

Retrouvez L'Iron Man MK50 à moins de 300 euros

SNK Neo Geo Arcade Stick Pro, pour les pros de la baston

SNK s’est inspiré du design de la manette de la Neo Geo CD pour son Arcade Stick Pro. Un élégant objet tout de blanc vêtu, qui affiche un bon gros joystick à boule rouge, quatre boutons de couleurs et quatre autres gris. Branchez la machine à votre téléviseur (câble HDMI non fourni, câble USB de 2 m mais sans bloc d’alimentation) et redécouvrez 20 titres mythiques SNK (The King of Fighters 2002, Fatal Fury Special, Samurai Shodown V Special ou encore Art of Fighting).

Des classiques de la baston à déguster en 720p, les puristes éviteront les traitements de l’image supplémentaires, pour retrouver intactes les sensations d’origines. Le Stick est solide et devrait supporter les mouvements intenses, voir vos accès de rage. Deux bonus : il est possible de débloquer des jeux comme Metal Slug et le stick est également compatible PC, PS4 et Xbox One, d’où les quatre boutons gris supplémentaires. Nous avons apprécié la parfaite stabilité du stick même posé sur nos genoux.

Pourquoi on aime le SNK Neo Geo Arcade Stick Pro ?

  • Le design original
  • La qualité du catalogue
  • La compatibilité PC et console

Retrouvez le SNK Neo Geo Arcade Stick Pro à moins de 160 euros

Divoom Ditoo Retro Pixel Art, l’enceinte pour rétro-gamer

Cette enceinte Bluetooth ressemble à un simple vieux PC des années 70/80 avec son écran massif et ses gros boutons. Son écran affiche de gros pixels bien vintages et en utilisant l’appli vous pouvez changer l’affichage à volonté. Les images en Pixel Art ont beaucoup de charme, surtout lorsqu’elles s’animent au rythme de la musique. Côté son, nous avons un rendu honorable pour une enceinte de cette taille et des basses qui savent se faire remarquer.

Deux fonctions très amusantes ont terminé de faire fondre notre cœur de geek. La Ditoo propose plusieurs jeux vidéo vintages comme un Tetris ou un casse-brique. Il suffit d’utiliser la petite manette et les grosses touches pour interagir. Enfin, elle affiche régulièrement un beau paysage en Pixel Art pour vous signifier la météo du moment. Enfin, si le catalogue d’affichage ne vous satisfait pas, à vous de créer les vôtres et de les uploader directement dans la mémoire de la Ditoo.

Pourquoi on aime la Divoom Ditoo Retro Pixel Art ?

  • design et pixel art rétro
  • qualité du son
  •  jeux vidéo rétro intégrés

Retrouvez la Ditoo Retro Pixel Art à moins de 90 euros

Silverlit Lazer M.A.D. Battle Ops

Abandonnez un peu votre écran et votre FPS favoris pour jouer IRL. Ce kit de Laser Game, pour deux joueurs, est accessible et surtout très fun. Chacun son pistolet, un module à installer sur la poitrine via un ingénieux système de clips qui se place sous un t-shirt, un pull sans abîmer le vêtement. Ensuite, commencez donc vos duels. Les joueurs doivent viser aux alentours du plastron pour recueillir des points et le plastron bip lorsque vous perdez. Certes, la précision n’est pas parfaite, mais avec une portée de 15 mètres jouer en intérieur et en extérieur, se fait sans difficulté et surtout avec plaisir. Certes, ce n’est pas un véritable Laser Game, mais il fait le job et très vite rires, cris de rage ou de victoire seront au rendez-vous. Par contre, prévoyez un bon stock de piles, ici 12 pour pouvoir jouer à deux.

Pourquoi on aime les M.A.D. Battle Ops ? 

  • Le système d’accroche sur les vêtements
  • Le prix
  • Le fun surtout en extérieur

Retrouvez Les M.A.D Battle Ops à moins de 55 euros

Les jeux de ludo-éducatifs

Voici trois jeux ludo-éducatifs qui raviront les parents et les enfants Geeks

Pack Explorateur Tori, du virtuel bien réel

Développé par Bandai Namco, Tori se compose d’une tablette lumineuse Bluetooth et d’un kit d’objet physique, une baguette magique, un vaisseau spatial et une catapulte. Une fois l’appli installée, utilisez le vaisseau pour des courses futuristes ou des combats spatiaux en manipulant le jouet physique. Il peut même sauter quand vous le levez de quelques centimètres au-dessus de la tablette. La catapulte donne accès à un jeu à la Angry Bird.

Il suffit de casser des objets avec les pierres virtuelles en dosant bien l’inclinaison de la catapulte dans vos mains. De nombreuses mécaniques, boutons à enclencher et pièges explosifs seront là pour entraver votre progression. La baguette magique donne accès à un jeu de construction en 3D ou un autre plus artistique basé sur les ombres chinoises. Un concept ludique qui associe la manipulation d’objets bien réels et un univers virtuel très prometteur.

Pourquoi on aime Tori ? 

  • le concept
  • l’interaction physique et virtuelle
  • la variété des jeux proposés

Retrouvez le Pack Explorateur Tori à moins de 130 euros

Dujardin Fabulus Potium

La chimie peut parfois paraître rébarbative, surtout pour les enfants. Mais si elle est prise sous le prisme de la magie et des potions que peuvent concocter sorcier et magicienne, cela prend une tout autre dimension. La boîte contient deux chaudrons pour jouer à deux et mélanger huile de mandragore, sang de licorne et serpent séché. Chaque potion est visuellement impressionnante avec moult fumerolles, mousse et même des miniexplosions. Pas de panique, deux paires de lunettes de protection sont incluses dans la boîte et aucune potion n’est dangereuse, juste impressionnante. Enfin, le grimoire est là pour vous donner des recettes, mais également expliquer les réactions entre les ingrédients magiques.

Pourquoi on aime Fabulus Potium ?

  • tout est fait pour jouer à deux
  • des potions très visuelles
  • la chimie vue par la magie

Retrouvez Fabulus Potium à moins de 30 euros

Clementoni Robo Maker Pro

Avec plus de 250 composants, 3 moteurs électriques, 2 capteurs infrarouges, 1 capteur sensitif et 1 haut-parleur, nous avons ici de quoi laisser aller notre imagination appliquée à la robotique. Ici deux grandes phases sont proposées aux enfants et à leurs parents pour la conception d’un robot.

Il faut d’abord réfléchir à un objectif, comprendre comment associer les pièces pour l’atteindre et penser à la partie mécanique. Ensuite, nous pouvons entrer dans la partie programmation avec un langage-objet très simple d’accès via une appli ou manuellement. Au total, 5 plans de robots sont proposés pour démarrer avant que votre petite fille prenne les commandes et montre à son frère ce qu’est une ingénieure en robotique, l’inverse étant également possible.

Pourquoi on aime le Clementoni RoboMaker Pro ?

  • variété des robots à construire
  • initiation au code appliqué aux réelles
  • variétés des capteurs

Retrouvez le RoboMaker Pro à moins de 70 euros

Vous n’avez pas trouvé votre bonheur ?

Si vous n’avez pas trouvé votre bonheur, retrouvez nos autres idées cadeaux

Les idées cadeaux
Catégories: Mobile

Quels sont les meilleurs bracelets connectés pour le sport en 2019 ?

FrAndroid - ven, 13/12/2019 - 19:54

Parmi les accessoires les plus accessibles, mais aussi les plus pratiques de la sphère connectée, les trackers d'activités constituent le gadget idéal pour ceux qui cherchent à garder la forme. Samsung, Xiaomi, Huawei, Fitbit, Garmin, les constructeurs sont nombreux et les différentes références le sont encore plus. Voici notre sélection des meilleurs bracelets connectés en 2019.

 

Lifestyle photo of Fitbit Charge 3

Les bracelet connectées sont de très bon accessoires pour qui pratique le sport régulièrement, mais n’a pas envie de s’encombrer montre connectées bien souvent plus chère. Voici nos recommandations pour trouver le bon bracelet connecté.

Huawei Band 3 Pro : notre recommandation

Annoncé en même temps que les Huawei Mate 20 et Mate 20 Pro, le Huawei Band 3 Pro est le nouveau bracelet connecté du constructeur chinois. Il conserve la forme globale du modèle précédent, le Band 2 Pro, mais se veut plus fin (11 mm d’épaisseur) et épouse encore mieux le poignet. Il intègre un écran AMOLED de 0,95 pouce avec une définition de 240 x 120 pixels et offre une bonne lisibilité pour toutes les informations qui s’affichent dessus. Doté d’une batterie de 100 mAh, elle peut tenir 7 heures avec la fonction GPS activée (d’ailleurs très précise) et jusqu’à 5 jours sans.

Avant tout dédié au sport, il donne la possibilité à son utilisateur de choisir parmi huit activités différentes (course à pied en extérieur, course à pied en intérieur, promenade en plein air, vélo en extérieur, vélo en intérieur, nage en intérieur, nage en extérieur, formation gratuite) avec la possibilité de paramétrer des objectifs à atteindre, que ce soit pour la durée ou la distance parcourue, par exemple.

8 /10 Huawei Band 3 Pro La fiche produit Voir le test Disponible à 74 €

Néanmoins, Huawei n’en oublie pas pour autant les fonctionnalités élémentaires d’un bracelet connecté comme l’affichage de l’heure, les messages et bien d’autres. Une fois connecté à l’application Huawei Health, il est très facile de recueillir les informations collectées sur le rythme cardiaque, le nombre de calories brûlées ou encore le suivi du sommeil.

Pourquoi choir le Huawei Band 3 Pro ?
  • Agréable au poignet
  • Un écran de bonne qualité
  • La précision du GPS
Où acheter le
Huawei Band 3 Pro au meilleur prix ? Xiaomi Mi Band 4 : le meilleur rapport qualité/prix

Après un excellent Mi Band 3 longtemps resté comme le bracelet connecté au meilleur rapport qualité/prix, Xiaomi est revenu avec le Mi Band 4. Même formule, même succès. Cette nouvelle itération est à nouveau le meilleur rapport qualité/prix  du marché.

La principale nouveauté de cette version est l’intégration d’un écran OLED couleur de 0,95 pouce. On retrouvera ensuite une batterie de 135 mAh qui lui confère une autonomie d’un peu plus de 15 jours d’après nos tests. De plus, il peut résister à l’eau jusqu’à 50 mètres de profondeur, idéale pour les sessions de natation.

8 /10 Xiaomi Mi Band 4 La fiche produit Voir le test Disponible à 32 €

Au niveau des fonctionnalités, il propose un suivi du sommeil, un suivi de la fréquence cardiaque, du nombre de pas effectués, des calories brûlées, il assure un système de notifications par vibration et propose des alertes d’inactivité ainsi qu’une alarme. De plus, son application mobile Mi Fit permet d’avoir une vue globale sur les données recueillies.

Pourquoi recommande-t-on ce bracelet ?
  • Pour son rapport qualité/prix
  • Pour son étanchéité jusqu’à 50 mètres
  • Et une autonomie de plus de 15 jours
Où acheter le
Xiaomi Mi Band 4 au meilleur prix ? Voir plus d'offres Garmin Vivosport : l’alternative

Le Garmin Vivosport embarque un écran tactile et une batterie qui assure jusqu’à 7 jours d’autonomie sans le GPS. Il peut en outre être immergé jusqu’à 50 mètres de profondeur. Il est proposé avec 4 types de bracelets dont la couleur change à l’intérieur, mais il faut préciser que le module électronique est vissé au bracelet.

Le bracelet est équipé d’un GPS et d’un cardiofréquencemètre. Il permet de recevoir les notifications du smartphone, de mesurer le nombre de pas effectués, les calories brûlées, la distance parcourue, le nombre d’étages gravis, la fréquence cardiaque et il assure un suivi de la qualité du sommeil ainsi que du niveau de stress. Il peut également lancer un chronomètre, une activité déterminée, et permet d’écouter de la musique avec la possibilité de passer des titres et de mettre sur pause.

Son application mobile, compatible iOS, Android et Windows, assure divers réglages comme le choix de l’affichage horizontal ou vertical, la personnalisation des notifications, l’intensité du rétroéclairage et la définition de son profil physique.

Pourquoi recommande-t-on ce bracelet ?
  • Pour ses nombreuses fonctionnalités
  • Pour l’affichage vertical ou horizontal
  • Pour la possibilité d’écouter de la musique

Ce bracelet connecté est commercialisé à 149 euros environ sur Amazon.

Retrouvez le Garmin Vivosport sur Amazon

Au fait, à quoi ça sert un bracelet connecté ?

Un bracelet connecté, ou tracker d’activité, sert avant tout à compter les pas réalisés dans la journée, à la manière des podomètres d’antan. Avec ou sans écran, il est relié à une application mobile permettant de consulter son historique d’activité. L’appareil sert en outre à se faire une idée, en fonction de son activité, de la distance parcourue, du nombre de calories brûlées, etc.

Les bracelets les plus perfectionnés détectent différentes activités sportives afin d’adapter l’estimation d’énergie dépensée, très pratique pour ne pas en faire trop lors d’une sortie running. Certains suivent même le rythme cardiaque de leur porteur ou assurent un suivi de du sommeil. Vous retrouverez aussi les notifications de votre smartphone, pour consulter un SMS ou prendre un appel entrant sans toucher à votre smartphone.

Ces accessoires vous permettront également de suivre certaines de vos performances sur n’importe quelle séance de sport, même celles pratiquées à la maison.

Si vous souhaitez vous orienter davantage vers les montres connectées, découvrez notre guide dédié.

Quelles sont les meilleures montres connectées en 2019 ?

Tous les derniers Bons plans

Catégories: Mobile

Voici les nouvelles icônes de Microsoft

FrAndroid - ven, 13/12/2019 - 18:51

Microsoft a décidé de revoir entièrement son identité graphique afin d'apporter une plus grande unité à son écosystème.

Microsoft a réussi à redevenir l’une des entreprises sexy du monde de la tech. Après l’annonce de la Surface Neo et surtout du Surface Duo, et une offre jeu vidéo plus que convaincante (xCloud, Game Pass…) — renforcée cette nuit par l’annonce de la Xbox Series X –, la firme de Redmond a le vent en poupe pour séduire les jeunes comme les plus âgés. Il lui fallait donc revoir son image, avec une nouvelle identité graphique forte.

Dans un post sur Medium, Jon Friedman, chargé du design chez Microsoft, explique le processus de redesign d’une centaine d’icônes de l’écosystème, un an après celui des icônes d’Office et un mois après celui de l’icône du navigateur Edge.

Jon Friedman explique avoir exploré une multitude de designs et avoir écouté les utilisateurs à travers le monde. « Nous avons appris ce qui ne plaisait pas aux gens (design plat et couleurs sourdes) et ce qui leur plaisait (profondeur, dégradés, couleurs vibrantes et mouvement), tous ces éléments ont motivé nos décisions », explique-t-il.

Microsoft semble surtout vouloir créer une réelle consistance entre ses différents produits et affirme même que son « système de conception évoluera également pour répondre à de nouveaux scénarios qui n’ont pas encore été envisagés ». Une bonne manière d’éviter de se retrouver avec un patchwork d’icônes sans rapport les unes avec les autres.

En attendant les Surface Duo et Neo

Si ces icônes vont bien évidemment donner un coup de jeune à Windows et aux services de la société, elles trouveront un sens certain lors de l’arrivée des Surface Neo et Duo. On peut par exemple constater que le logo Windows présent sur l’une des images publiées (ci-dessous) n’est autre que celui qui s’affiche dans la barre de tâches de la Surface Neo sur les images de présentation de l’appareil.

Avec une part toujours grandissante du format applicatif dans nos systèmes, avoir une cohérence globale donnera clairement une identité forte à Microsoft. Exactement ce qu’il lui fallait pour l’aider à passer de Boomer à Cool Kid.

Jon Friedman

Catégories: Mobile

Compact et abordable, telle est la philosophie du Samsung Galaxy A20e à 159 €

FrAndroid - ven, 13/12/2019 - 16:35

Si vous recherchez un smartphone abordable avec un écran de moins de 6 pouces, nous avons la solution : le Samsung Galaxy A20e est aujourd’hui disponible à 159 euros sur Rue du Commerce par le biais d’une vente flash, contre 189 euros habituellement.

Difficile de trouver un smartphone « petit format » de nos jours, au point même qu’un français veut faire revenir les téléphones pas plus hauts que 5 pouces. En attendant, on retrouve tout de même certains irréductibles, comme le Samsung Galaxy A20e avec sa diagonale de 5,8 pouces. Une taille idéale, d’autant plus que One UI aide grandement à la manipulation de l’appareil à une main.

Le Samsung Galaxy A20e en bref
  • Le format compact
  • L’autonomie dans la moyenne
  • L’interface One UI toujours aussi agréable à utiliser

Au lieu de 189 euros depuis sa sortie, le Samsung Galaxy A20e est aujourd’hui disponible à 159 euros sur Rue du Commerce, soit une économie de 30 euros sur son prix d’origine.

Retrouvez le Samsung Galaxy A20e (noir) à 159 €

Il est également disponible en blanc et en bleu à 169 euros, soit 10 euros de plus.

Retrouvez le Samsung Galaxy A20e (blanc) à 169 €

Retrouvez le Samsung Galaxy A20e (bleu) à 169 €

Le Samsung Galaxy A20e est l’une des nombreuses déclinaisons de la série A du catalogue de Samsung, avant tout destiné aux petites bourses. Il possède d’ailleurs une particularité qui saute aux yeux rien qu’en lisant son nom : la lettre « e » de Essential. Elle signifie pour le coréen qu’il s’agit d’un modèle compact, se concentrant sur… l’essentiel, comme ce fût le cas avec le Samsung Galaxy S10e.

6 /10 Samsung Galaxy A20e La fiche produit Voir le test Disponible à 153 €

Ce smartphone bon marché suit alors cette ligne directrice en proposant un gabarit quasi similaire (69,7 x 147,4 x 8,4 mm contre 69,9 x 142,2 x 7,9 mm pour le S10e) et une diagonale d’écran identique, soit 5,8 pouces. Un format qui s’est révélé très pratique au quotidien pour utiliser le téléphone à une main, d’autant plus que presque tous les téléphones de la gamme A sont imposants, allant de 6,2 pouces à 6,7 pouces. Bref, un bon moyen d’éviter les crampes au pouce.

Cependant, ne pensez pas retrouver la nouvelle technologie Dynamic ou Super AMOLED sur un smartphone de cette tranche tarifaire. Non, il embarque un écran IPS LCD « Infinity-V » affichant une définition de HD+ de 1560 x 720 pixels, et ce n’est malheureusement pas le point fort du smartphone malgré le savoir-faire de Samsung dans ce domaine. Concernant le reste de ses caractéristiques, elles sont d’ailleurs assez similaires au Galaxy A10. On retrouve un SoC Exynos 7884 ici épaulé par 3 Go de mémoire vive, une capacité de stockage de 32 Go, un double capteur principal de 13 + 5 mégapixels et une caméra frontale de 8 mégapixels. Le Galaxy A20e propose en revanche une plus petite batterie de 3 000 mAh, mais son autonomie se situe tout de même dans la moyenne.

Retrouvez le Samsung Galaxy A20e (noir) à 159 €

Retrouvez le Samsung Galaxy A20e (blanc) à 169 €

Retrouvez le Samsung Galaxy A20e (bleu) à 169 €

Où acheter le
Samsung Galaxy A20e au meilleur prix ? Voir plus d'offres

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à lire notre test détaillé du Samsung Galaxy A20e.

Découvrez notre guide d’achat dédié

Si vous souhaitez découvrir les autres références du constructeur coréen, nous vous invitons à consulter notre guide d’achat des meilleurs smartphones Samsung en 2019.

Quel smartphone Samsung acheter en 2019 ?

Tous les derniers Bons plans

Catégories: Mobile

Van utilitaire électrique : Mercedes affronte Peugeot avec son eSprinter flambant neuf

FrAndroid - ven, 13/12/2019 - 15:15

Le segment des vans électriques voit s’affronter d’un côté, le modèle français Peugeot eExpert, et de l’autre, la solution allemande eSprinter fraîchement introduite par Mercedes. Un combat certes moins crucial que les SUV et autres citadines, mais qui reste important pour s’accaparer les parts de marché du B2B.

Si les principaux enjeux économiques de l’automobile électrique se jouent bien évidemment sur les segments les plus populaires, comme les SUV, citadines et autres berlines, le créneau des vans utilitaires zéro émission n’a pas de raison d’être exclu de la bataille que se livrent actuellement les constructeurs. Parmi eux, Peugeot et Mercedes demeurent en première ligne.

En route pour 2020

En novembre, le fleuron tricolore étendait toujours plus loin sa stratégie d’électrification au travers d’une déclinaison zéro émission attribuée à son van Expert. De ce projet a résulté l’e-Expert, attendu dans le courant du second semestre 2020. À l’avenir, l’entreprise française compte même définitivement tourner le dos au thermique au sein de sa gamme VU, du moins d’ici le cru 2021.

Mercedes, de son côté, a d’ores et déjà entamé la production de son eSprinter, apprend-on dans un communiqué de presse officiel. Avec plus de 4,6 millions de véhicules assemblés depuis son ouverture en 1962 et forte d’améliorations techniques consacrées à l’électrique, l’usine de Düsseldorf a logiquement été désignée pour chapeauter le projet. Le groupe y a même investi 330 millions d’euros pour arriver ses fins.

Une autonomie légère

« La production de l’eSprinter 100 % électrique marque le début d’une nouvelle ère à Düsseldorf », indique la marque. D’un poids de 3,5 tonnes, l’engin propose un volume identique que son cousin thermique, 10,5 m³. Sa puissance atteint quant à elle les 85 kW pour un couple de 300 Nm et une vitesse de pointe de 120 km/h. Côté autonomie, deux packs de batteries distincts composent l’offre : l’un de 55 kWh (168 km, charge maximale de 891 kg), l’autre de 35 kWh (115 km, charge maximale de 1049 kg).

À titre de comparaison, l’e-Expert affiche un rayon d’action bien plus satisfaisant de 200 ou 300 kilomètres selon le cycle d’homologation WLPT, grâce à des batteries de 50 et 75 kWh, respectivement. Sur ce point, le produit de Peugeot remporte aisément la mise. L’eSprinter a cependant plus d’un tour dans son sac puisque sa compatibilité avec la charge rapide lui permettra de retrouver 80 % de son énergie en 30 minutes.

Mercedes-Benz

Catégories: Mobile

Un nouveau logo pour Windows et plus d'une centaine d'applications de Microsoft

Mon Windows Phone - ven, 13/12/2019 - 14:30

Depuis plus d’un an, Microsoft refond progressivement les icônes de ses propres logiciels. Cela a commencé par les icônes d’Office, mais de nombreuses autres applications continuent sur la même voie. Le logo de Windows va également évoluer, mais ne vous imaginez pas qu’il s’agit d’un changement radical.

Lors de sa conférence en octobre dernier, Microsoft a dévoilé de nombreux produits donc le Surface Neo sous Windows 10X. Dans le futur, Microsoft veut fournir un système



Continuez la lecture de l'article Un nouveau logo pour Windows et plus d'une centaine d'applications de Microsoft
Catégories: Mobile

Pages

S'abonner à Sleepy SME agrégateur